Garradin

Gestion d'association simple, complète et efficace

Valorisation du bénévolat

La valorisation comptable du bénévolat et des dons en nature.

Le plan comptable associatif de 2018 rend la comptabilisation des contributions volontaires en nature obligatoire, article 211.1, qu’il s’agisse de bénévolat, de dons en nature ou de services assurés gratuitement (prêt de local à titre gracieux).

Pourquoi valoriser le bénévolat et les dons en nature ?

Cette comptabilisation ne doit être faite qu’à ces deux conditions définies dans l’article 211.2 :

  • la nature et l’importance des contributions volontaires en nature sont des éléments essentiels à la compréhension de l’activité de l’entité ;
  • l’entité est en mesure de recenser et de valoriser les contributions volontaires en nature.

La valorisation du bénévolat permet de donner une bonne mesure du travail fait pour l’association, passant, de son impact, mais aussi de bien prouver le caractère non lucratif de la gestion de l’association. C’est également un outil de valorisation des bénévoles.

Quelles écritures passer ?

Les comptes concernés sont les comptes de classe 8, article 211.3 :

  • au crédit, les contributions volontaires par catégorie (dons en nature consommés ou utilisés en l’état, prestations en nature, bénévolat) ;

donc dans les comptes 86 - Emplois des contributions volontaires en nature

  • au débit, en contrepartie, leurs emplois selon leur nature (secours en nature, mises à disposition gratuite de locaux, prestations, personnel bénévole).

donc dans les comptes 87 - Contributions volontaires en nature

Pour une écriture plus complexe, par exemple, dans le cadre de la comptabilisation d’un local pour lequel l’association ne paie qu’une partie, le reste étant offert, il faudrait ventiler les écritures dans les comptes de dépenses 6132 - Locations immobilières pour les loyers et, le cas échéant, 6061 pour l’eau, l’électricité, etc. et, pour la partie qui est offerte dans le compte 861 - Mise à dispositions gratuites de biens et, en contrepartie en 871 - Prestations en nature.

Comment faire ?

Avec Garradin

Installer l’extension Tāima - Suivi du temps qui permet d’enregistrer le temps passé par les personnes, bénévoles ou salariées, sur une tâche et de reporter ce temps dans la compta.

Aller dans le menu Configuration sur l’onglet Extensions et cocher l’extension. Elle figurera dans le menu général. Les membres, qui ont le droit de se connecter, pourront remplir directement les données.

Autre solution

Si vous ne souhaitez pas utiliser cette extension, vous pouvez utiliser des feuilles de tableur (LibreOffice, Excel, Gnumeric, par exemple) à faire signer par les personnes.

Pour aller plus loin